05/03/2009

Vous avez dit initiative 'contre la construction de minarets'?

Mercredi 4 mars au Parlement, à Berne, dans le long débat d'entrée en matière sur l'initiative 'contre la construction de minarets', on a plutôt entendu l'UDC attaquer « l'ISLAM conquérant », s'ériger en rempart contre « l'islamisation de la société suisse », prétendre que l'interdiction des minarets a pour but d'empêcher que la charia s'applique en Suisse, voire de défendre la cause des femmes...

On aura tout entendu.

Dans mon intervention à la tribune, j'ai rappelé qu'à Lausanne, après la Réforme, les Catholiques n'ont pu bâtir leur première église « Notre Dame du Valentin » qu'en 1832, mais sans clocher!
Une interdiction semblable était en vigueur aussi à Neuchâtel, alors que des Cantons catholiques  appliquaient les mêmes restrictions aux Protestants. 
Des tensions qui ont précédé la guerre de religion du Sonderbund entre Cantons catholiques conservateurs et Cantons protestants plus progressistes et centralisateurs!

J'espère que la Suisse ne régresse pas à l'époque des guerres de religion.

Et je suis convaincu qu'une interdiction des minarets, loin d'être un signal contre les extrémistes musulmans, risquerait de contribuer à la radicalisation de certains qui ne comprendraient pas cette inégalité de traitement.

Respectons les principes fondamentaux de la Constitution suisse. Egalité devant les lois, Libertés religieuses...

Je suis un partisan convaincu de notre Etat laïque, et tiens à ce que tous les croyants respectueux de nos lois puissent pratiquer leur foi.

Quant aux extrémistes, qu'ils soient religieux ou politiques, ce n'est, hélas, pas l'interdiction des minarets qui les empêchera de sévir...