31/01/2019

Centrale nucléaire de Leibstadt : Culture de sécurité défaillante !

Un collaborateur de la centrale falsifiait depuis 2016 des données dans les protocoles d'inspection : au lieu d'effectuer tous les 6 mois des tests sur des appareils de mesure de la radioactivité pour contrôler leur bon fonctionnement, il inscrivait des données inventées.

Ce n'est malheureusement pas la première fois que des employés de  la centrale nucléaire de Leibstadt inventent des mesures au lieu de les effectuer : en été 2001 deux opérateurs, lors de la révision annuelle de la centrale, avaient falsifié un procès-verbal de contrôle... L'histoire se répète !

Et d'autres accidents plus ou moins graves ou cocasses illustrent une culture de sécurité pour le moins défaillante : des employés, par exemple, ont fait en 2014 des trous à la perceuse dans l'enceinte de sécurité, dont l'étanchéité doit absolument être garantie, pour y fixer des extincteurs....

Certes cette fois ni la sécurité de la centrale, ni celle de la population n'ont été mises en danger, mais l'événement met en évidence que la culture de sécurité de Leibstadt est défaillante, et nous rappelle surtout que les humains qui opèrent dans une centrale nucléaire peuvent toujours, volontairement ou non, provoquer une catastrophe.