23/03/2015

Délégation suisse au Forum Social Mondial

Une délégation suisse de 70 personnes, parlementaires, membres d'ONG et journalistes, s'est rendue à Tunis pour le Forum Social Mondial. Aujourd'hui elle a visité quelques projets et entreprises soutenus par la Coopération suisse, touchant à la transition démocratique, le développement économique et l'aide au retour de requérant d'asile déboutés. J'ai pu apprécier l'action dans la formation professionnelle d'Elan20150323_094109.jpg, entreprise d'entraînement, et d'ENDA dans le microcrédit. On a notamment vu une boulangerie, une crèche et une ferme thérapeutique. Ce soutien est limité dans le temps et vise à appuyer la transition démocratique. En fin de journée, dialogue avec des représentants de la société civile. Demain discussion avec Chico White, cofondateur du FSM et avec Peter Niggli, directeur d'Alliance Sud, puis début du FSM à proprement parler.

18/02/2010

Lausanne a-t-elle raison d'ouvrir l’apprentissage aux jeunes clandestins?

24heures sonde sur une proposition de la Municipalité de Lausanne :
"Lausanne a-t-elle raison de défier Berne en ouvrant l’apprentissage aux jeunes clandestins?"
http://www.24heures.ch/sondages/sondage-233
Il ne s'agit pas de défier Berne, mais de donner à des jeunes "sans papiers" qui ont suivi l'école obligatoire chez nous, la possibilité de suivre un apprentissage, de s'intégrer harmonieusement dans notre société.
N'hésitez pas à répondre OUI!
- Ces jeunes ne sont pas responsables des choix faits par leurs parents, travailleurs "clandestins" à Lausanne.
- Impossible de les renvoyer: ils n'ont pas d'autre "chez soi": chez eux, c'est chez nous...
- Nous n'avons aucun intérêt à avoir des centaines de jeunes traîner dans la rue à la fin de leur scolarité, sans possibilité de suivre un apprentissage, ni de trouver un travail légal.
- Donner à ces jeunes "sans papiers" la possibilité de suivre un apprentissage, ce n'est pas une question "gauche-droite", c'est une question d'humanité et de bon sens!