07/05/2014

Deux bonnes nouvelles ce mercredi après-midi

A l'issue de sa rencontre avec le président de l'OSCE Didier Burkhalter, Vladimir Poutine a déclaré que la Russie allait retirer ses troupes de la frontière avec l'Ukraine.

Il a aussi demandé aux séparatistes pro-russes de reporter le référendum prévu le 11 mai sur la «déclaration d'indépendance» de la république autoproclamée de Donetsk.

Tout reste à faire, mais on peut commencer à espérer que Russie, Europe et Etats-Unis arriveront à coopérer pour aider les Ukrainiens à vivre en paix et développer leur pays.

 

Puis, à 17heures, l'institut de sondage gfs rendait public que, à 12 jours des votations du 18 mai, le camp du NON au Gripen continue à être majoritaire : 51% de NON (-1%), contre 44% de oui (+2%). En Suisse romande le NON progresserait même de 2% à 59% !

Mais rien n'est joué. Le camp du oui n'arrive pas à expliquer pourquoi il faudrait gaspiller 10 milliards pour 22 Gripen, alors que les 32 F/A-18 peuvent assurer la police aérienne, qu'ils « sont à un bon niveau technique et seront engagés jusqu'en 2030 au moins » (p. 38 de la brochure officielle de votation). Mais jusqu'au dernier jour le camp du oui peut encore convaincre les indécis à coup de slogans sécuritaires. Les millions du lobby militaire financent leurs affiches et annonces.

Votez et faites voter gripenon.ch !

ukraine,gripen,sondage

 

 

Commentaires

En suisse on aime se sentir fort et on est prêt à dépenser des milliards pour ça. On aime pas la guerre et le meilleur moyen de ne pas devoir la faire c'est d'être fort. C'est comme pour la santé, il y a ceux qui entretiennent leur santé en renforçant leur corps et ceux qui ne font rien et s’étonnent de tomber malade. Je ne veux pas tomber malade et je veux que mon pays soit fort. Je voterai OUI au Gripen et NON à la grippe.

Écrit par : norbertmaendly | 07/05/2014

Ne pensez-vous pas M. Maendly que la Suisse, pour être forte doit opérer des choix judicieux? Les 32 F/A-18 sont plus que suffisants pour assurer les tâches de notre aviation militaire. Le Conseil fédéral l'a affirmé lorsqu'il voulait renvoyer l'achat de nouveaux avions de combat: nous avons d'autres priorités civiles et militaires. Pour 2015 la Confédération devra opérer 632 millions d'économies. Avec les 300 millions, à verser en cas de oui dans le fonds Gripen, on aura trouvé presque la moitié de cette somme. Au bénéfice de tous les autres domaines :formation et recherche, agriculture, santé, transports... mais aussi de la sécurité : on pourra par exemple engager des gardes-frontières supplémentaires. Quant à la défense nationale il est plus urgent de développer les capacités de lutter contre la cybercriminalité et le terrorisme, que d'acheter des Gripen

Écrit par : Christian van Singer | 07/05/2014

Monsieur van Singer, vous n'avez toujours pas compris? Monsieur Froidevaux ne vous l'a pas bien expliqué? Tout comme une voiture, plus vous l'utilisez, plus la durée de vie va diminuer. Il en va de même pour les F/A-18. Je trouve que vous ne savez pas grand chose aux avions, pour dire à infrarouge mardi dernier, que ces avions étaient là pour tirer sur les réfugiers...

Écrit par : Hornet | 08/05/2014

@Hornet: je n'ai pas dit que les Grip seraient là pour tirer sur les réfugiés. J'ai demandé, comme je l'ai fait de nombreuses fois en commission de la politique de sécurité CPS-SiK du Conseil national, dans quel but M. Maurer voulait avoir pour 10 milliards de nouveaux avions qui puissent bombarder. Qui voulait-il bombarder? Un des pays voisins, amis et membres de l'UE? Des colonnes de réfugiés?... Quant à la durée de vie des avions, nos F/A-18 ont été renforcés pour durer au delà des 35 ans. M. Blattmann et tous les responsables de l'armée l'ont toujours affirmé, sauf récemment pour vendre leurs Gripen. Et tenir des F/A-18 prêts à décoller dans les 3 minutes, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, ne provoquerait pas leur vieillissement prématuré, mais nécessiterait plus de pilotes et plus de personnel au sol. A la limite il faudra remplacer les F/A-18 après 2030 et pas après 2035 et à ce moment il faudra le faire avec un bon avion éventuellement en partie avec des drones. Tout évolue très rapidement dans ce domaine et vous savez très bien que le Gripen, même la version E, a été jugée insatisfaisante pour la police du Ciel par les spécialistes de la Confédération, qu'elle sera dépassée en 2030. Mais surtout que nous n'avons pas besoin de nouvel avion au moins jusqu'en 2030, et que le Gripen n'est pas le bon avion pour la Suisse. De nombreux spécialistes et des officiers me l'ont dit et personne ne m'a présenté des arguments qui montreraient qu'ils ont tort.

Écrit par : Christian van Singer | 08/05/2014

On aurait aussi pu continuer avec les locos à vapeur et les vélos anglais, les soupes aux orties et les femmes aux fourneaux. On ne serait pas moins heureux. Il y aurait du boulot pour peler le charbon des gens sveltes avec mollets bien faits, des potagers dans tous les coins et des maris contents de rentrer à la maison. Le problème c'est que tout change très vite et que la défense nationale doit s'adapter. Qu'on aime ou qu'on aime pas la guerre le meilleur moyen de ne pas devoir la faire s'est de s'y préparer et mieux nous y seront préparés moins nous risquons de devoir la faire. Ce que font nos voisins en s'en fou, on voit bien qu'ils peuvent devenir nos ennemis quand leurs intérêts sont en jeu. Ce qui fait la force de la Suisse c'est sa stabilité politique, celle-ci est garantie par sa puissance économique qui n'est plus garantie et par son armée à laquelle nous devons donner les moyens de sa crédibilité.

Écrit par : norbertmaendly | 08/05/2014

Donc ça confirme ce que j'ai dit, si vous vous y connaissiez quelque chose, vous sauriez que ces appareils peuvent intercepter une menace non seulement aérienne mais également terrestre. Sachez aussi que certaines du Gripen sont plus moderne que sur le Rafale ou l'Eurofighter, comme le radar de nez, de nouveaux leurres,...
J'aimerais savoir pourquoi un avion, et en comparaison une voiture, ne vieillirait pas plus vite si on l'utilise plus? Si vous roulez 10'000 km. par an ou 100'000 km. par an, une voiture ne va s'user la même chose!
Mais avant tout, j'aimerais bien avoir votre choix du meilleur avion pour la Suisse!

Écrit par : Hornet | 08/05/2014

En 2014 la Suisse n'a pas besoin de nouveaux avions de combat. Les 32 F/A-18 suffisent amplement pour toutes les tâches que notre aviation militaire doit accomplir jusqu'au moins en 2030. Comparez par exemple avec la Finlande qui, huit fois plus étendue que notre pays, et avec un voisin russe, un peu plus dangereux que les nôtres, parvient à mener ses missions avec cinquante-quatre F/A-18... Cela dit si on était en 2025 et que le choix et la situation étaient les mêmes qu'aujourd'hui, j'aurais conseillé pour remplacer jusqu'en 2030-2035 les F/A-18 d'accepter l'offre de Dassault qui propose 18 Rafales (armés + entrainement + collaboration...) pour 2700 millions (400 millions en moins que les 22 Gripen). Car selon les déclarations de l'ex chef des Forces aériennes Markus Gygax trois «Rafales» équivalent à cinq «Gripen». Mais en 2025 le choix devra s'opérer entre d'autres avions ou drones et la situation générale aura évolué... Donc aujourd'hui je vote NON et appelle à voter NON aux Gripen, à ne pas gaspiller 10 milliards qui feraient défaut pour d'autres tâches prioritaires civiles et militaires.

Écrit par : Christian van Singer | 08/05/2014

«Qui voulait-il bombarder? Un des pays voisins, amis et membres de l'UE?»

Pour ça c'est clair, je vote oui tout de suite... mais personne le fera parce que quand-même on est civilisé.

Des amis ? b. de m. des coups de pied au cul ouais !

Écrit par : petard | 09/05/2014

Premièrement, la Finlande a 61 F/A-18, vous ne citez que la version monoplace.
De plus, la Finlande possède un PIB 3 fois moindre que celui de la Suisse, alors que la Finlande utilise un pourcentage 2 fois plus grand pour l'armée en général que la Suisse. La Finlande ne peut donc pas se permettre des folies avec plus petit! Si elle en avait les moyens, elle augmenterait sa force aérienne, malheureusement, elle ne les a pas, nous oui!

La proposition pour des Rafale pour 2.7 mia. revendrait plus cher que les Gripen! 2,7 mia. pour 18 avions cela fait 150 mio. par avion, pour 22 cela fait 3.3 mia, soit plus que le prix d'un Gripen. Il ne faut pas oublier qu'un bon avion, c'est bien, mais de bons pilotes, c'est mieux! Nos pilotes sont parmis les meilleurs au monde, si ce n'est les meilleurs! Ils peuvent faire faire n'importe quoi avec leurs appareils.

Il y a aussi quelque chose de surprenant chez vous, « en 2014 la Suisse n'a pas besoin de nouveaux avions de combat. ». Selon cette même logique, je n'aurais donc aucunement besoin de souscrire une assurance maladie car je ne suis pas malade maintenant. Le problème, c'est que je ne sais pas si demain je vais tomber malade, me casser quelque chose,...
Mieux vaut prévenir que guérir Monsieur van Singer!
Et si vous disiez, pour une voiture, cela ne sert à rien de l'acheter, les technologies vont changer, votre situation future va changer,..., et bien vous n'achèterez rien du tout!

Écrit par : Hornet | 09/05/2014

Les commentaires sont fermés.