24/03/2014

Engagement des forces aériennes : information ou propagande ?

Depuis l'achat des F/A-18, la Suisse a déjà dépensé 1562 millions pour leur mise à jour.Encore récemment, lorsque le Parlement a voté 404 millions pour « maintenir leurs capacité de combat » puis 180 millions pour acheter les « missiles à longue portée AMRAAM », M. Maurer et ses colonels certifiaient que, constamment modernisés de la sorte, les F/A-18 seraient prêt à remplir leurs missions au moins jusqu'en 2035. Maintenant, pour les besoins de la propagande « PRO Gripen », M. Maurer affirme, à en croire le communiqué de l'ATS, que les F/A-18 devraient être mis hors course d'ici 2025...

Lorsqu'en 2010 le Parlement a demandé que nos forces aériennes soient prêtes à l'engagement 24 heures sur 24, 7 jours sur 7, et pas seulement aux heures de bureau, M. Maurer, qui visiblement n'estimait pas cela urgent, annonçait que ce serait fait d'ici 2020 et que cela coûterait 25 à 30 millions supplémentaires par année. Aujourd'hui il annonce que les coûts pour les 100 nouveaux postes nécessaires seraient de 300 millions de francs par année : 3 millions par poste... A-t-il multiplié le montant par 10 pour les besoins de la propagande ?

Une fois de plus M. Maurer semble être prêt à raconter n'importe quoi pour convaincre les électrices et électeurs de voter l'achat des Gripen, avions de combats de 3e choix et superflus ! 

Commentaires

Et on continue dans le mensonge: Le F/A-18 sera remplacé à partir de 2030 !

L'engagement QRA24/24 n'est possible qu'avec une stabilisation du budget de l'armée, un transfert de personnels et une dotation minimale de 50 avions!

Si il y une personne qui raconte n'importe quoi ici c'est bien VOUS et depuis longtemps !

Écrit par : Steeve | 24/03/2014

La capacité d’intervention 24/24 doit être mise en place dans le cadre du projet ILANA (capacité d’intervention du service de police aérienne en dehors des horaires réguliers de travail) élaboré pour mettre en œuvre une motion déposée en 2010. Pour ce faire la stabilisation du budget de l’armée (nouveau budget 2016) mise ne place des ressources humaines et acquisition d’avions (programme Gripen) sont nécessaires. La dotation actuelle de Hornet ne permettait qu’une QRA limitée 24/24 uniquement lorsque qu’il n’y pas d’exercice à l’étranger.
Pour ce faire, il faut recruter et former de nouveaux pilotes (6 ans de formation). En conséquence un service sera possible à partir de 2016 avant de passer pleinement opérationnel en 2020.
L’achat de 22 avions de combat Gripen E permettra de rendre durablement la capacité d’intervention des Forces aériennes, également dans le cadre du service de police aérienne. Nous avons besoin du Gripen pour pouvoir maintenir deux ou quatre avions en permanence dans les airs (capacité opérationnelle) en cas de situations extraordinaires (menace concrète ou tensions). Sans cela, nous n’aurons pas cette garantie.

La modernisation de la flotte de Hornet touche à sa fin et plus aucune modernisation ne sera effectuée d’ici le retrait de la flotte à partir de 2030 !

pk
avia news

Écrit par : Pascal Kummerling | 24/03/2014

De 3e choix, c'est donc pas important, s'ils sont superflus.

Écrit par : petard | 24/03/2014

Ce qui m'étonnera toujours de la part des supporters de la MAM selon UM (Meilleure arme du Monde selon Ueli Maurer) c'est le peu d'esprit critique dont ils font preuve. Ils reprennent les données d'UM et de ses colonels sans se demander comment font d'autres armées pour assurer la police du ciel de leurs pays, avec des moyens plus modestes si l'on tient compte de l'étendue du pays et des situations géostratégiques et cela même en dehors des heures de bureau...

Écrit par : Christian van Singer | 24/03/2014

Monsieur van Singer, au lieu de nous dire que des pays similaires à la Suisse arrive à avoir une surveillance 24/24, 7/7, avec moins d'appareils que la Suisse, citez-les nous! Pour que nous vérifions vos sources! Ne nous dites pas l'Autriche car c'est faux et n'appliquez pas la technique de l'autruche comme vous l'avez déjà fait: donnez vos arguments et fermer les commentaires?

Écrit par : Hornet | 24/03/2014

Au fait, les Gripen sont nuls parce c'est Ueli Maurer le chef de la défense. Si c'était Doris Leuthardt, pas de souci, on pourrait même en commander une douzaine de plus.

Et puis, ces avions sont inutiles parce que ce ne sont pas des Rafales que l'on pourrait aligner et intégrer le jour venu dans la défense commune européenne. D'ailleurs l'armée suisse est inutile parce que c'est que pour défendre la nation suisse... beurk la "nation" que c'est vilain !

Écrit par : petard | 25/03/2014

Monsieur van Singer,

J'ai beaucoup aimé votre:
"Une fois de plus M. Maurer semble être prêt à raconter n'importe quoi pour convaincre les électrices et électeurs...".
Mais je l'ai beaucoup aimé parce qu'il s'agit d'une définition récurente du politicien en général, donc rose, vert, bleu, orange... ou multicolore!

Vous-même -la main sur le coeur- êtes-vous en mesure de certifier que votre statut de politicien ne vous a jamais amené à faire de même?
En mesure de répondre par "oui" à la question, vous n'êtes plus politicien... vous devenez Politi-Saint! Amen!

Écrit par : Père Siffleur | 25/03/2014

@ Père Siffleur : Je travaille honnêtement. Dans l'affaire des Gripen, par exemple, je n'ai aucun intérêt personnel à défendre. Tout ce que j'ai appris à la commission de sécurité du Conseil national et dans la documentation que j'ai étudié m'a convaincu que la Suisse n'a pas besoin d'avions de combat supplémentaires, que les 22 Gripen sont superflus et qui plus est des appareils de "3e choix". Les 9 à 10 milliards que ce choix engagerait seraient mieux dépensés dans d'autres investissements civils et militaires. Je défends cette position sans mentir. Cordialement CvS

Écrit par : Christian van Singer | 25/03/2014

"honnêtement" ??? allons, à d'autres ! Le coût du Gripen sur 30 ans s'élève à un maximum de 6 milliards ! Avions de troisième choix ? Si vous vous intéressiez un peu à cet avion vous n'écriveriez pas celà ! Mais de toute manière, même si nous avions choisi un autre appareil, la critique serait la même !

De plus, vous le savez l'argent des Gripen est et restera pour le DDPS et ne servira pas en cas de NON à d'autres dépenses !

"sans mentir" vous êtes contre cet acha comme vous l'étiez face au F/A-18t, contre l'armée et pour une Suisse sans armée!

Pour le reste, ce n'est que vociférations politiques de votre part !

Écrit par : LIv | 25/03/2014

Monsieur van Singer,

Je n'ai jamais écrit que vous étiez malhonnête, surtout dans le cas des avions. De plus, ma question était générale ne concernait pas uniquement votre attitude dans le cas "Gripen"!

Mais je confirme, j'ai bien laissé entendre qu'il était très probable que, pour des raisons de politique politicienne, vous ayez déjà raconté "n'importe quoi" ou au moins travesti la vérité en minimisant ou accentuant certains points?

Allons! Sur la question des centrales nucléaires, par exemple, n'avez-vous jamais forcé le trait, poussé quelques chiffres vers le haut ou le bas, écarté des faits qui auraient pu gêner votre propre vision des choses?

Ainsi que déjà dit, si vraiment, vous n'avez jamais été en deça ou au-delà des faits afin de facilité votre argumentation, vous avez quitté la politique pour entrer en Sainteté!

Écrit par : Père Siffleur | 25/03/2014

@Liv: vos vociférations sont aussi politiques, désolé de vous le dire. Mais en fait, ce n'est pas une tare en soi d'être politique.

"De plus, vous le savez l'argent des Gripen est et restera pour le DDPS et ne servira pas en cas de NON à d'autres dépenses !"

Cet argument des Pro-Gripen pourrait me faire mourir de rire si j'étais un peu moins résistant. Essayer de faire croire que cet achat ne changerait rien dans le budget global de l'Etat, c'est quand même énorme.

Après, que certains pensent qu'il faut absolument avoir de nouveaux joujoux, je peux le comprendre. "Boys need toys" comme on dit. "Oui, mais là c'est un peu cher, mon garçon. Tu préfères pas un paquet de vignettes panini ? C'est rigolo aussi et tu pourras les coller sur le frigo".

Écrit par : Fufus | 25/03/2014

Monsieur, vous prétendez être honnête, alors soyez-le! Si vous dites que le Gripen coûtera au final 10 mia. et que le DDPS ment, il faudrait alors tout interdire. Si vous achetez une voiture elle ne coûtera jamais non plus le prix d'achat il faut ajouter les impôts, l'essence, les frais d'entretien,... Si vous achetez des pâtes, elles ne coûtent pas que le prix d'achat, il faut ajouter le prix de l'eau de cuisson, l'électricité et les heures de travail?

De plus, ayez l'esprit tranquille en tant que Vert. Le Gripen est l'un des rares appareils à pouvoir voler au biocarburant. A ma connaissance, le Rafale et le Typhoon ne le peuvent pas.

Je ne comprend donc pas pourquoi vous êtes contre cet achat. Pourquoi serait-il inutile??????
Les véhicules de la police au sol sont-ils aussi inutiles????

Écrit par : Hornet | 25/03/2014

@Effectivement « fufus » (peu importe le pseudo idiot « si vous connaissiez le sens de ce mot vous auriez choisi autre chosi ,mdr),

En cas e non le 18 mais l’équivalent du fond Gripen soit 3,126 milliards restera propriété de l’enveloppe du DDPS et servira à acquérir de l’arment et peut-être même des avions en finalité. Croire le contraire revient à dire que vous n’avez pas suivi les débats du Parlement et des Lois qui ont été votées.
Mais il y aura toujours quelques gourous du GSsA pour tenter de vous raconter n’importe quoi, tronquer les chiffres, bref, une signature connue depuis la fin des années 1980 !

A propos, Liv est le diminutif de Livy prénom féminin, vous n’êtes à une erreur près, il est vrai ! :-)

Écrit par : Liv | 25/03/2014

Réponse à quelques questions soulevées ou commentaires: Concernant le fonds Gripen de 3,126 milliards, en mai les citoyennes et citoyens votent sur la Loi sur le fonds Gripen. Si un NON sort des urnes. Le fonds n'est pas crée et vu que "le crédit d’engagement reste bloqué jusqu’à l’entrée en vigueur de la loi du sur le fonds Gripen"... Les Gripen ne seront pas achetés; ça n'exclut bien sûr pas que M. Maurer repropose l'achat d'avions de combat. Concernant les milliards consacrés à l'armée : le Parlement vote un montant maximum, le Conseil fédéral propose un budget par département et poste, que le Parlement peu amender, en tenant compte des sommes disponibles. Croire que voter plus de milliards pour l'armée épargnera les autres postes, relève de la pensée magique: un franc comme un million de francs comme un milliard, ne peuvent être dépensés qu'une fois. Si c'est pour des avions de combat ce ne sera pas pour d'autres besoins civils ou militaires plus urgents. Quant au coût des Gripen sur 35 ans le calcul approximatif est vite fait: 3,126 milliards à l'achat, 3,6 milliards pour l'exploitation pendant 35 ans (selon le ddps-sans compter l'inflation), 3 milliards pour les mises à jour de l'avion et des équipements (selon RUAGG). C'est pour ça que nous affirmons, documents officiels à l'appui, qu'un oui engage des dépenses de 9 à 10 milliards.
En ce qui concerne l'idée que se fait notre père siffleur préféré quant à l'intégrité des politiciens et du soussigné, je peux l'assurer que je n'ai jamais menti pour faire passer une de mes idées. Quant au risque du nucléaire, je l'aurais plutôt involontairement sous-estimé avant Fukushima...

Écrit par : Christian van Singer | 25/03/2014

Vous ne mentez point? Voici quelques preuves du contraire:

http://christianvansinger.blog.24heures.ch/archive/2012/01/31/economiser-partout-pour-financer-l-achat-d-avions-de-combat.html

Ou plus récemment:

http://christianvansinger.blog.24heures.ch/archive/2014/02/25/lancement-de-l-appel-interparti-gripenon-ch-855286.html

Un OUI à votre référendum ne bénéficiera AUCUNEMENT à d'autres départements! Le fonds est ponctionné dans le budget de l'armée!!!!!

Écrit par : Hornet | 25/03/2014

@Hornet : mais les budgets de l'armée peuvent varier fortement selon les besoins et les priorités politiques. Cela a été le cas ces dernières années. Et le vote sur les Gripen ne manquera pas d'avoir des conséquences.

Écrit par : Christian van Singer | 25/03/2014

Vous oubliez de préciser que le budget n'a pas fait que d'augmenter ces dernières années et que bien (trop?) souvent, c'est l'armée qui devait se serrer la ceinture pour permettre à d'autres départements de profiter de cet argent pour leurs propres projets. Ce que vous avancez c'est que PEUT-ÊTRE que le budget de l'armée va augmenter pour financer le Gripen. Or, si l'armée prend 300mio. dans son propre budget, c'est qu'elle en a les moyens, non? Sinon, elle aurait très bien pu demander une enveloppe au Conseil Fédéral pour l'acheter.

Écrit par : Hornet | 25/03/2014

Le budget de l'armée a passé de 4,3 à 4,7 milliards et passera à 5 milliards pour financer l'achat de Gripen. Au détriment de quels secteurs? J'espère qu'on n'aie pas à faire de choix douloureux, à renoncer à des investissements utiles. A part ça j'estime normal, et heureux, qu'après la disparition du rideau de fer le % des dépenses de la Confédération consacré à l'armée ait diminué. Mais trouve que dans ce budget on consacre trop de ressources à la préparation d'une guerre "classique" et pas assez à affronter les risques actuels ou prévisibles.

Écrit par : Christian van Singer | 25/03/2014

C'est vrai mais là vous prenez uniquement sur quelques années, prenez les chiffres sur 10-20 ans, là vous verrez une vraie baisse du budget! Et vous trouvez que s'occuper de la police aérienne, vu que c'est "classique", c'est dépassé, il vaudrait mieux utiliser le budget à d'autres fins? Le détournement du vol d'Ethiopian Airline aurait pu être beaucoup plus grave. Et concernant le rideau de fer, avec ce que l'on voit en Crimée avec la Russie,...
Une guerre classique aurait plus de chance d'éclater qu'une guerre atomique. Chaque partie aurait peur des représailles de l'autre alors que la classique permettrait de montrer la superiorité de l'une ou de l'autre. En plus, elle peut être beaucoup plus discrète qu'un cratère de 10 km..

Écrit par : Hornet | 25/03/2014

Jamais dit, ni pensé, que la Suisse peut se passer de police du ciel. Au contraire, l'armée devrait renoncer à d'autres dépenses et avoir une police du ciel prête à décoller 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Nos 32 F/A-18 peuvent assurer cette tâche; mais nous n'avons pas assez de pilotes, ni de personnel technique à cet effet.

Écrit par : Christian van Singer | 25/03/2014

Sauf Monsieur van Singer que vous n'avez jamais voté le moindre crédit d'armement et encore moins pour des avions (que vous avez toujours combattu) ! Ni même fait la moindre interpellation au parlement en faveur d'une Police du ciel ! Ne venez pas nous parler d'aviation militaire, c'est l'hôpital qui se fou de la charité !

Écrit par : Steeve | 26/03/2014

Ben monsieur Van Singer est au moins cohérent dans ses votes. Il ne veut pas et vote contre. On ne peut pas en dire autant de tous nos politiciens. Dont beaucoup disent blanc et votent noir, ou inversément.
Par contre, autant profiter de votre intervention pour vous prendre au mot.
L'armée telle que pratiquée chez nous est dépassée, largement. Avec le même budget, il serait bien possible de faire une armée moderne. Petite troupe, mobiles, spécialisées dans les actions spéciales et urbaines, police du ciel efficace et cyber-défense qui en soit une.
Vous prétendez modifier l'armée actuelle, très bien, militez pour quelque chose mieux alors et non de obstruction.
Les chars, l'artillerie, c'est dépassé. Et quant bien même, nous ne pourrions en aligner suffisamment pour seulement espérer ralentir un ennemi.
Les vrais risques? "terrorisme", attaques ciblées, prise d'éléments stratégiques.
En cela, des troupes légères, mobiles, très réactives seront plus efficaces...une toute nouvelle doctrine quoi.
Mais il ne faut compter ni sur Maurer, qui vit encore dans les années 70, et les divers "généraux" suisses, qui eux en sont aux années 80, pour le faire.

Écrit par : lefredo1978 | 26/03/2014

Monsieur, avec 32 appareils, dont 2 continuellement en l'air, les périodes de maintenance vont s'aligner les unes derrière les autres. Nous ne pourrons assurer la surveillance 24/24; 7/7 que pendant environ 2 semaines, après, ils seront tous en révision totale pendant longtemps. C'est cela que vous voulez?

Écrit par : Hornet | 26/03/2014

Je ne vois pas bien pourquoi il faudrait 2 appareils continuellement en l'air. Dans un cas comme celui de l'Ethiopian, il est forcément repéré par les pays alentours bien avant d'entrer dans l'espace aérien suisse.

Écrit par : Fufus | 27/03/2014

Manque de connaissance Fufus : Police du ciel : deux avions prêts a intervenir au sol, situation de base.
Situation de tension soit capacité de défense aérienne (sommets internationaux, ou tensions internationales) deux appareils en vol en permanences. On attend pas qu'un intrus passe la frontière. On appelle ceci les degrés de préparation!!

Lefredo1978: manque de connaissance également, la réorganisation de l'armée avec notamment la cyberguerre sont déjà au menu, mais vous ne semblez pas le savoir. Part ailleurs, les nouvelles menaces ne remplacent pas les anciennes, elles s'additionnent !

Écrit par : Steeve | 27/03/2014

@Fufus
Est-ce que les pays alentours vont repérer un avion qui a décolé de Suisse et l'intercepter? Ça veut dire que nous dépendrions de l'Europe pour notre propre sécurité? De plus, l'avion peut très bien être détourné au-dessus de la Suisse et pas à plusieurs milliers de kilomètres de sa frontière.

Écrit par : Hornet | 27/03/2014

@Steeve
Il y a des menaces qui disparaissent. Il y a des "entraînements" qui sont obsolètes...
Je conçois votre fantasme, mais il faut vivre dans la réalité.
L'armée n'est pas adaptée, pas optimisée et pas efficace en l'état.
Pourquoi? principalement parce que ses grands chefs ne sont pas compétents, et beaucoup de moins grands non plus d'ailleurs...

Écrit par : lefredo1978 | 27/03/2014

" Je ne vois pas bien pourquoi il faudrait 2 appareils continuellement en l'air. Dans un cas comme celui de l'Ethiopian, il est forcément repéré par les pays alentours bien avant d'entrer dans l'espace aérien suisse. "

En espérant surtout qu'à l'avenir les pays qui nous entourent ne raisonnent pas comme ceux qui en Suisse prétendent que les avions de guerre modernes ne servent à rien.

" Ça veut dire que nous dépendrions de l'Europe pour notre propre sécurité? "

Vouloir faire assurer notre sécurité en comptant sur nos voisins comme certains anti-armées aimeraient; revient à accepter le risque d'une ingérence militaire étrangère sur notre sol en cas de graves désordres issue par exemple d'actes terroristes de grandes envergures. La probabilité est moyennement faible pour l'instant; mais le risque existe car l'avenir est incertain.

D.J

Écrit par : D.J | 27/03/2014

Lefredos1978 : citer moi les menaces qui ont disparus ?

Écrit par : Steeve | 27/03/2014

C'est clair que pour une sécurité maximale, il faudra en permanence un chasseur en vol par kilomètre carré, comme il faudrait un policier derrière chaque réverbère. Sauf que c'est impossible, financièrement déjà. Donc il faut trouver un compromis.

Je vous rappelle aussi qu'il y a des radars au sol qui peuvent détecter les avions. Les vols de lignes sont suivis par des aiguilleurs du ciel et peuvent donner l'alerte si un vol change de route sans raison.

Écrit par : Fufus | 28/03/2014

Jusqu'à preuve du contraire, des appareils déjà en l'air sont plus rapidement sur place que s'ils doivent encore décoller. De plus, comme la Suisse est un petit pays et que les avions peuvent la traverser rapidement, il faut réagir très vite.

Écrit par : Hornet | 28/03/2014

Vu les positions de M. Van Singer, je parie qu'il n'y jamais fait un seul jour de service militaire ni de protection civile. Je ne serais pas surpris si, en tant que Khmer Vert, il est membre du GssA ! Les anti-militaristes, les pseudos objecteurs de concience, les malades imaginaires devraient êtres traduit devant la justice militaire !

Écrit par : Gedeon Teusmany | 02/04/2014

L'aveuglement de certains partisans du Gripen est surprenant. Justement parceque la Suisse est un petit pays, il faut avoir des avions de combat rapides ayant une bonne autonomie de vol. Les Gripen ne répondent pas à ces critères!
Quant à la remarque de Gedeon... J'ai fait mon école de recrue et tous mes cours de répétitions, mais, étant bon patriote, j'estime qu'il ne faut pas gaspiller l'argent des contribuables et que notre armée doit être prête à affronter les menaces d'aujourd'hui et de demain et pas celles de hier.

Écrit par : Christian van Singer | 02/04/2014

Les commentaires sont fermés.