29/02/2012

« Les maquereaux des cimes blanches » ont encore frappé

L'initiative « Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires » est encore soutenue par une majorité de citoyennes et citoyens, mais l'obtention, le 11 mars, de la double majorité, peuple et cantons, sera difficile. Les bétonneurs et les spéculateurs disposent de moyens financiers considérables et peuvent compter sur l'appui d'une majorité de politiciens, même de « Verts libéraux ». Maurice Chappaz dénonçait déjà en 1976, dans son livre « Les Maquereaux des Cimes Blanches », cette alliance suspecte entre spéculateurs et certains notables.

Aujourd'hui ils n'hésitent pas, pour imposer le NON à effrayer les électrices et électeurs en recourant à des images d'un autre temps, une faucille qui démolit un chalet idyllique, et à avancer des arguments fallacieux:

 

  • des milliers d'emplois seraient perdus: en réalité les entrepreneurs du bâtiment pourront toujours construire des logements principaux, ceux à loyers accessibles faisant cruellement défaut, ou des appartements et chalets de vacances à louer à la semaine, ou se reconvertir dans l'amélioration énergétique des bâtiments existants. En réalité c'est le laisser faire actuel qui enlaidit localités et paysages, et menace l'économie touristique.

  • les résidences secondaires se répandraient ailleurs, dans des localités encore épargnées par l'invasion de lits froids: en réalité chaque commune pourra se protéger par un règlement adapté, limitant à moins de 20% le nombre résidences secondaires, ou les excluant de certains quartiers, ce qu'ont déjà fait les plus avisées.

  • il ne faudrait pas fixer une limite nationale, mais laisser cantons et communes légiférer, comme la nouvelle loi le prévoit: en réalité la nouvelle loi est trop floue, et on peut craindre que les autorités locales, souvent proches des spéculateurs, fixent trop haut le % autorisé de résidences secondaires.

Nous pouvons donc voter sans hésiter OUI à l'initiative «Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires» aussi bien pour préserver nos plus beaux paysages que dans l'intérêt économique des localités touristiques et de leurs habitants.

Commentaires

Bonjour M. Van Singer,
J'ai entendu pas mal de fautes lors de votre intervention sur les ondes de la radio romande aux lendemains de l'annonce de la fermeture de Mühleberg. Je suis active dans la lutte et je sais à quel point il est tentant de faire feu de tout bois pour servir une cause qui nous tient à coeur. Mais lorsque l'on parle de l'avenir d'un pays, on reste au moins dans des faits véridiques. Je vous adresse l'article du Spiegel pour remettre à jour vos informations en matière d'énergie allemande. Avec mes compliments et souhaits de voir les verts redevenir crédibles et honnêtes.
http://www.spiegel.de/international/business/0,1518,816669,00.html

Écrit par : Pascale Hoffmeyer | 12/03/2012

@ Pascale Hoffmeyer. Je ne vois pas de lien direct entre l'initiative « Pour en finir avec les constructions envahissantes de résidences secondaires » et votre commentaire.
Mais je constate que dans votre croisade contre les éoliennes, vous êtes prête à croire toutes les affirmations des pronucléaires et vous attaquez constamment et essayez de discréditer toutes les personnes qui ne partagent pas votre point de vue.

Écrit par : Christian van Singer | 13/03/2012

Les commentaires sont fermés.