02/11/2011

Vous préférez la blonde ou la brune?

Heureusement ce ne sera pas ce critère que retiendront la plupart des citoyen-nes vaudois-es ces 10 prochains jours pour choisir parmi les 4 candidat-es au Conseil des Etats.

Certain-es suivront simplement les mots d'ordre des partis politiques: Verts, Socialistes, POP et Solidarités appellent à élire Géraldine Savary et Luc Recordon; les Verts libéraux Luc Recordon et Isabelle Moret; le PDC propose de choisir entre Géraldine Savary, Luc Recordon et Isabelle Moret en évitant le candidat de l'extrême droite; le PLR et l'UDC soutiennent Isabelle Moret et Guy Parmelin, même si de nombreux libéraux et radicaux ont affirmé publiquement qu'ils ne donneront pas leur voix au candidat de l'extrême droite.

Je vous propose plutôt d'examiner quelques votes et prises de position des 4 candidat-es.

Sur www.ecorating.ch vous verrez qu'en matière de climat, énergie, mobilité et défense des espaces naturels, Luc Recordon obtient un 100%, Isabelle Moret 32,4% et Guy Parmelin seulement 7,5 %: la moins bonne notation de la députation vaudoise. On n'a pas d'indications par ce rating pour Géraldine Savary, mais son vif engagement sans faille contre les OGM, pour la sortie du nucléaire, et pour un plan énergie (efficacité énergétique et renouvelables), en particulier pour la RPC (rétribution à prix coûtant) est bien connu.

Sur www.chartedesconsommateurs.ch vous constaterez qu'en matière de: Contrats de consommation, Services financiers, Monde numérique et Télécommunications, Santé, Sécurité des produits et des denrées alimentaires, Alimentation, Energie et Durabilité, Action de groupe, Luc Recordon a signé 8 des 8 engagements proposés par les consommateurs, Géraldine Savary et Isabelle Moret 7, Guy Parmelin aucun.

Sur http://www.uniterre.ch/Dossiers/politiqueAgricole.html vous lirez que seuls Géraldine Savary et Luc Recordon ont signé le pacte d’Uniterre pour une agriculture citoyenne basée sur la souveraineté alimentaire.

Vous pouvez aussi consulter les sites des 4 candidats.

www.recordonsavary2011.ch expose l'engagement de Géraldine Savary et Luc Recordon pour :

  • L’amélioration des liaisons ferroviaires intervilles et régionales (RER Cossonay – Cully, RER Vallorbe – Palézieux, meilleure desserte de la Broye);

  • L’autonomie énergétique sans nucléaire;

  • Le développement équilibré de tout le canton sans tomber dans une économie de monoculture des services;

  • La lutte contre la pénurie de logements abordables;

  • L’intégration nécessaire et complexe des mouvements migratoires;

  • La création de structures aussi bien pour les plus jeunes que pour les plus âgés;

  • La mise en place d’une péréquation intercantonale ne pénalisant pas les agglomérations:

  • La préservation et surtout l’amélioration de la place des hautes écoles;

  • Le maintien d’une agriculture de proximité.

Les 2 candidats de droite et d'extrême droite n'ont pas de « programme commun ».

Sous www.isabelle-moret.ch vous trouverez les slogans de campagne d'Isabelle Moret et sous www.guyparmelin.ch vous lirez le programme de Guy Parmelin. Je vous conseille de le lire en détail. Vous constaterez que

  • Défendre la compétitivité des entreprises, l’emploi et le pouvoir d’achat des citoyens grâce à des allégements fiscaux ciblés

    signifie pour Guy Parmelin: favoriser les plus riches.

  • Assurer un approvisionnement en électricité sûr, suffisant et économique

    signifie : construire de nouvelles centrales nucléaire.

  • Développer les réseaux ferroviaires et routiers, tout en garantissant le libre choix du moyen de transport

    revient à limiter les moyens pour le rail et les agglomérations.

  • Assainir les assurances sociales pour assurer leur avenir

    revient à réduire toutes les prestations sociales...

Bref, une lecture attentive vous montrera que sous ses allures de « gentil agrarien », Guy Parmelin est le plus « blochérien » des élus vaudois.

Enfin, puisque tout politicien est tenu à déclarer ses intérêts, je rappelle que, comme il y a 4 ans, si Luc Recordon est élu au Conseil des Etats, je le remplacerai au Conseil national, mais vous assure que c'est bien l'examen des positions des 4 candidat-es, et leurs votes pour la défense des intérêts des toutes les vaudoises et tous les vaudois ces 4 dernières années, qui m'amènent à préférer sans aucune hésitation les deux colistier Géraldine Savary et Luc Recordon.

Commentaires

Votre analyse démontre une chose, c'est que Luc Recordon soit élu au Conseil des Etats, afin que vous retrouviez votre siège à Berne !
En toute modestie, c'est écrire pour ne rien dire. Mais rappeler aux électeurs d'aller voter ! Surtout Vert...

Écrit par : Jean-François Chappuis | 02/11/2011

Cher M. van Singer,

Votre analyse, d'apparence exhaustive et neutre, trahit en effet votre volonté de vous retrouver le plus vite possible à Berne. On ne saurait vous en tenir rigueur: c'est bien légitime de vouloir garder son fauteuil. Pourquoi attendre la dernière ligne de votre post pour le dire clairement ? Auriez-vous peur que la neutralité de l'analyse en souffre ? Plus de transparence - valeur si importante pour la gauche - aurait été la bienvenue !

Je m'étonne plus de vos propos volontiers sexistes pour accrocher le chaland. Mais continuons sur ce ton si vous le souhaitez: En matière de représentativité du souverain vaudois, ne faudrait-il pas justement envoyer la brune et la blonde à Berne ? Ce duo de chic et choc ne serait-il pas à même de représenter au mieux les intérêts politiques du Vieux canton ? Poursuivons sur votre ton badin: quelle vitrine de luxe pour le canton, quelle belle image de jeunesse ! Quel exemple de réussite pour les jeunes politiciennes qui, une fois de plus, voient leur quota général sous la Coupole descendre !

Pour reprendre la formule coup de tonnerre de Fati Derder sur forum il y a une semaine: ce duo aurait de la gueule ! Tant sur le plan du symbole, de la représentativité que des engagements politiques !

Bien à vous,
LR

Écrit par : LR | 03/11/2011

Cher LR,
Libre à vous de penser que je m'engage pour la réélection de Géraldine Savary et de Luc Recordon pour pouvoir me retrouver à Berne. Tous ceux qui me connaissent savent que mon engagement est avant tout idéal.
Je répondrais plutôt à votre remarque concernant le choix du duo qui représenterait au mieux les intérêts politiques de notre Canton. En cas d'élection d'Isabelle Moret et de Géraldine Savary, les voix vaudoises s'annuleraient dans plus des deux tiers des cas, pour ce qui concerne l'environnement et le social. Car Isabelle Moret, loin de suivre une ligne centriste « à la Broulis », épouse à Berne la ligne de la direction du PLR suisse, très souvent proche de l'UDC.
Le Conseil des Etats comporte déjà de très nombreux élus conservateurs, provenants des petits cantons alémaniques. Géraldine Savary et Luc Recordon y rétabliront un certain équilibre et sauront y défendre au mieux les intérêts de tous les Vaudois.

Écrit par : Christian van Singer | 03/11/2011

Cher M. van Singer,
Merci pour votre réponse.

Il est intéressant que vous ne preniez pas véritablement en compte le caractère cantonal de l'argument. Il est important que la population vaudoise soit représentée à la Petite chambre dans le sens d'un engagement en faveur du canton. Que, sur d'autres sujets, Savary et Moret ne votent pas ensemble me semble tout à fait légitime. La population est en droit d'attendre qu'elles votent ensemble sur les sujets touchant directement le canton: et ils sont nombreux, notamment en termes d'infrastructures !

Quant au fait que le Conseil des Etats comporte déjà de nombreux élus conservateurs, c'est tout simplement une information non pertinente pour le vote vaudois. A nouveau, c'est le rapport entre peuple vaudois et ses deux représentants qui importe !

Bien à vous,

LR

Écrit par : LR | 03/11/2011

Nous retiendrons que le peuple vaudois ne vous a pas élu. Sa c'est un fait! Nous retiendrons que les verts se sont fait moucher malgré "l'opportunité" de la tragédie japonaise. C'est a dire qu'il ne pense pas que vous puissiez les representer à Berne. Le peuple n'a pas été dupe.
Malgrès tout vous lorgner déjà sur le demi-million à la clé.

Monsieur Blocher lui a été élu.

Écrit par : Ah bon | 03/11/2011

Monsieur van Singer,

Ce titre qui devrait faire se lever comme une seule femme toutes les féministes de gauche et de droite. Réduire des politiciennes à la couleur de leur teinture... Quel macho vous faites!
Ou alors, ce n'est qu'un stratagème pour que les féministes "topless" qui nous viennent de l'Est viennent manifester devant vos fenêtres?

Écrit par : Baptiste Kapp | 04/11/2011

Il y a aussi un mauvais procès d'intention contre Isabelle Moret, qui bien que dans le camp bourgeois et dans les rouages de la direction du PLR, défend ouvertement des points écologiques / sociaux qui sont repris à demi mots ou pas du tout par le reste du parti!
Par exemple - et ce sont ses points de campagne de son site internet:

- "Prendre en compte le coût écologique des produits importés."

- "Faciliter l’acquisition de revenus complémentaires, comme le tourisme à la ferme, la vente directe et la reconversion."
Ce qui soutient la survie de nos agriculteurs, donc des produits locaux, donc moins d'importations

- "La promotion des produits agricoles et viticoles suisses."
Donc moins d'importation

- "Des standards minimaux pour l’isolation des bâtiments et les appareils électriques."
Soit une baisse des besoins énergétiques, donc des centrales à gaz etc. "nécessaires" pour assurer le point suivant.

- "La sortie du nucléaire."
Ce de manière ouverte alors que le PLR ne prend pas officiellement position!

- Développer des écoquartiers en optimisant l’utilisation du sol.
Des quartiers comme Métamorphose (Lausanne), ce donc dans le respect de l'environnement!


Bref, elle à beau être libérale-radicale, elle reste également très sensible à des points sur l'écologie!

Écrit par : FT | 05/11/2011

@ FT : Le problème c'est que la sensibilité d'Isabelle Moret "à des points sur l'écologie" se traduit très peu jusqu'à présent dans ses votes au Parlement. Les promesses électorales sont une chose, les votes une autre. Mais les vocations tardives existent... je ne demande donc qu'à voir ces 4 prochaines années, au Conseil national, qu'Isabelle Moret a réellement une "sensibilité écologique". D'autant plus que développer les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique serait favorable non seulement à l'environnement, mais aussi à l'économie de notre pays.

Écrit par : Christian van Singer | 05/11/2011

@Ah Bon,

Monsieur,

Vous avez entièrement raison dans votre manière de résumé le pourquoi du comment!

Écrit par : Jean-François Chappuis | 06/11/2011

@Ah Bon,

Monsieur,

Vous avez entièrement raison dans votre manière de résumé le pourquoi du comment!

Écrit par : Jean-François Chappuis | 06/11/2011

Bizarrerie: les hauts et les bas de la politique.

S'est le résultat du deuxième tour à la Chambre Haute qui fait de Monsieur van Singer un membre de la Chambre Basse...
Il n'aura donc pas été sur la liste verte pour des brunes... Heu! Pardon... Pour des prunes!

Écrit par : Baptiste Kapp | 14/11/2011

Donc, en député responsable que vous êtes, nous nous réjouissons de vous entendre soutenir à Berne , les futurs riverains des 1000 éoliennes prévues qui se battent pour que soient respectée la distance de 1500m entre les habitations et les machines de plus de 2.5 MW comme le recommande formellement cette publication de l'Académie Française de Médecine...

http://ventdefolie.bleublog.lematin.ch/list/database/1477873883.pdf

Nous comptons sur vous.
Merci d'avance.

Écrit par : Vent de Folie | 14/11/2011

Les commentaires sont fermés.