28/09/2011

Triomphe des marchands d'armes?

Le Conseil fédéral nous a assuré a plusieurs reprises que la Suisse peut avoir une armée plus svelte, mais efficace et adaptée à notre temps avec 80'000 hommes et en dépensant annuellement 4, 4 milliards de francs.

Ce n'est pas rien, mais pas suffisant pour les marchands d'armes qui ont pris l'habitude de vendre au prix fort leur pacotille à l'armée suisse.

Ils ont donc mené un travail de lobby intense, et après le Conseil national, le conseil des Etats est aussi sur le point de

  • Premièrement soustraire à la votation populaire le choix important de dépenser 3,5 à 5 milliards de francs pour 22 avions de combats.

  • Deuxièmement, dépenser pour ces avions 2 fois plus que nécessaire et que d'autres pays débourseraient.

  • Troisièmement oublier que les temps ont changé et que dans l'Europe d'aujourd'hui nous devons peut-être craindre une attaque terroriste ou une attaque informatique, mais pas une attaque militaire conventionnelle.

Le Parlement suisse est en train de suivre dans sa majorité des milieux qui espèrent en tirer de juteux bénéfices et des stratèges en retard d'une guerre.

Les journalistes vont-ils en faire les gros-titres ?

Ça serait logique, car si le Parlement décide d'accorder annuellement à l'armée des centaines de millions de plus que la somme planifiée par le Conseil fédéral, ce dernier sera obligé de prévoir des coupes équivalentes:

  • dans l'agriculture, en réduisant encore plus notre souveraineté alimentaire,

  • dans la formation, essentielle pour l'avenir de notre pays,

  • dans les transports, notamment le trafic d'agglomération, qui nécessite d'importants investissements

  • etc.

D'ailleurs ce n'est n'est pas moi qui le dit, Madame la Conseillère fédérale Leuthard a mis en garde dans ce sens le Conseil des Etats et Monsieur le Conseiller fédéral Burkhalter l'a répété au Conseil national. Je le cite:

« Ce que vous devriez plutôt faire, c'est revenir en arrière dans le cadre du budget de l'armée. En effet, le Conseil fédéral vous a expliqué, pour ce qui est de l'armée, que nous pouvons avoir une armée efficace avec un peu moins d'argent. En tout cas, on n'aimerait pas que, finalement, ça entraîne une diminution des crédits dans les domaines de la formation et des transports. »

D'avantage de transparence dans les comptes des partis et des politiciens permettrait peut-être de comprendre pourquoi une majorité UDC + PLR + une partie du PDC est en train de:

  • suivre le lobby de l'armement plutôt que le Conseil fédéral

  • prévoir une augmentation de 800 millions du budget annuel de l'armée

  • hâter l'achat de 22 avions de combat, en le soustrayant au vote populaire

  • oublier quels sont les besoins prioritaires de notre Pays !

Commentaires

Une chose cependant vous semblez oublier dans votre brillant exposé, mon cher Christian: C'est que l'acquisition de ces joyaux servira à défendre la Liberté et la Démocratie dans toute leur pureté. Avec de tels engins, il est possible de survoler la situation

Écrit par : J.C. Simonin | 30/09/2011

Les commentaires sont fermés.