14/03/2011

Chapeau Madame Leuthard, c'est un bon début !

Mme Leuthard suspend les procédures concernant les nouvelles centrales nucléaires. Chapeau !!!

Vous trouverez plus loin le communiqué officiel,

Espérons que maintenant nos autorités arrivent à la conclusion que la sécurité absolue n'existe pas, que personne ne peut garantir qu'aucun imprévu, d'origine naturelle ou humaine, ne provoque un accident majeur dans une de nos centrales.
Il faut tout faire pour améliorer la sécurité des centrales existantes et surtout ne pas en construire de nouvelles!
Aujourd'hui nous savons et pouvons faire mieux. Investir ces dizaines de milliards dans les renouvelables et l'efficacité énergétique. On aura plus d'énergie à disposition, plus de places de travail de qualité en Suisse, sans les risques du nucléaire. Risques pour nous, mais aussi pour nos enfants, nos petits enfants et les générations futures, tant il est vrai que si nous autorisons aujourd'hui la construction de centrales nucléaires, elles seront encore en fonction, sauf accident, à la fin du siècle. Et les déchets menaceront la biosphère pour des millénaires!
Et si certains partis et certains politiciens, renforcés dans leurs convictions pronucléaires par de juteuses places dans des conseils d'administrations ou par des versements aux caisses des partis, continuent à prôner la construction de centrales nucléaires en Suisse, nous espérons que les citoyen-nes sachent dire NON dans les urnes!

 

 

Berne, 14.03.2011 - Lundi matin, à l’issue d’une réunion avec des représentants de l’Office fédéral de l’énergie (OFEN) et de l'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), la conseillère fédérale Doris Leuthard a décidé de suspendre les procédures en cours concernant les demandes d'autorisation générale pour les centrales nucléaires de remplacement. L’IFSN a été chargée d’anticiper le réexamen de la sécurité des centrales nucléaires existantes. Un tel réexamen est déjà en cours à la centrale de Mühleberg. Doris Leuthard: « La sécurité a la priorité absolue. »

La cheffe du Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication (DETEC) reçoit régulièrement des informations des services compétents sur l’évolution au Japon et tient le Conseil fédéral au courant de la situation. La conseillère fédérale Doris Leuthard a reçu aujourd’hui le directeur de l’OFEN Walter Steinmann et le directeur de l’IFSN Hans Wanner, ainsi que d’autres représentants des autorités compétentes. Suite aux derniers développements et aux discussions internes, elle a décidé de suspendre les procédures concernant les trois demandes d'autorisation générale pour les centrales nucléaires de remplacement jusqu’à ce que les normes de sécurité aient été soigneusement réexaminées et, si nécessaire, adaptées.

La conseillère fédérale Doris Leuthard a chargé l’IFSN d’analyser les causes exactes de l’accident survenu au Japon et d’en tirer les conclusions s’agissant de l’élaboration éventuelle de nouvelles normes plus strictes, notamment en matière de sécurité sismique et de refroidissement. Les conclusions de ces examens  devront être prises en compte dans l’évaluation de la situation  pour les centrales existantes ainsi que pour les nouvelles centrales prévues. Les demandes d'autorisation générale pour le remplacement des centrales nucléaires existantes ne pourront être évaluées qu’à la lumière de ces conclusions. Pour la cheffe du DETEC, la « sécurité et le bien-être de la population ont la priorité absolue ».

Les experts de la Confédération sont en contact permanent avec des experts au niveau international, notamment avec ceux de l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA), de l’OCDE et de l’UE. La conseillère fédérale Doris Leuthard est tenue en permanence au courant de l’évolution au Japon. Elle a chargé l’IFSN de fournir à la population des informations régulières. Selon la dernière évaluation de la situation de l'IFSN, il n'existe toujours aucun danger immédiat pour la population suisse.

 

Commentaires

Vous pourriez avoir la décence d'attendre que les corps des Japonais morts dans le tsunami soient froids avant de tenter de récupérer politiquement un évènement tragique. C'est la première fois que je vois un vautour vert d'ailleurs. Cela fait bizarre...

Écrit par : Franck | 14/03/2011

Saluer la décision de Mme Leuthard, appeler à tirer les seules conclusions possibles de ces tragiques événements, n'a rien de la "récupération politique", même si ça dérange le lobby nucléaire et M. Franck.

Écrit par : Christian van Singer | 14/03/2011

Vous êtes décidèment très réactif...
Je vous rejoins complétement sur la réaction de Mme Leuthardt. Elle sait ce que politique veut dire...
Cela dit, je vous fais remarquer que vos doutes sur le nucléaire peuvent s'extrapoler à tous les processus techniques de notre monde :
- les voitures devaient être de plus en plus sûres, alors que les défauts de fabrication deviennent de plus en plus nombreux. Plus on complique un processus, plus il est susceptible de tomber en panne...
Rappel de millions de Toyota par-ci, de millions de Honda par-là...
- Les normes sont politiques : les raffineries du Rhône polluent depuis des années de façon scandaleuse, et pendant ce temps les services de l'environnement vaudois et valaisans mettent toute leur énergie à interdire aux citoyens de mettre des panneaux solaires sur les toits pour ne pas nuire à l'urbanisme de villages déjà totalement ravagés par la laideur de leur zone villas...
- les contraintes géologiques ne sont pratiquement pas prises en compte chez nous. Tout le Chablais vaudois est construit sur le gypse, certains immeubles modernes directement sur des dolines signalées sur la carte géologique : aucun architecte n'a pensé à vérifier ce petit détail...

etc, etc...

Alors, il n'est pas étonnant, dans l'inculture actuelle généralisée, que les ingénieurs japonais ont tenu compte pour leurs centrales nucléaires des dangers sismiques et eux seuls. Mais pas des tsunamis. Alors que leurs centrales sont au bord de mer... C'est comme cela que fonctionnent les ingénieurs: à force de penser que la nature est au garde-à-vous aux ordres des humains, ils font de simples erreurs de check-list.
De plus, ils sont recrutés par les gens les plus bêtes et méchants du monde : les responsables RH sont auto-proclamé responsables et jamais contrôlés...
Au CHUV, à Lausanne, ils ont été capables de recruter un Iranien comme médecin sur la seule foi de son permis de pêche, qu'ils étaient naturellement incapables de lire...
Et comme face à l'afflux de dizaines de milliers d'immigrants /an voulus par le marigot radical/socialiste pour faire un max de pognon très vite, il faudra engager à la pelleteuse des techniciens, des ingénieurs, des médecins, on ne va pas pour le mieux...

Écrit par : Géo | 14/03/2011

alors que Madame Leuthard presse les gouvernements nous entourant afin qu'ils entreprennent les réparations urgentes laissées à l'abandon et encore plus nocives que nos centrales non construites dans notre pays,de là vient le danger aussi ne pas en parler équivaut à mentir au peuple,la sécurité Suisse n'est pas un leurre celle des pays nous entourant oui!

Écrit par : lovsmeralda | 14/03/2011

...pourvu que la production des puces pour iphones ne soit pas suspendue.

Et pendant ce temps, le fou furieux de Tripoli se frotte les mains. Plus personne ne parle de le déboulonner. Qu'est-ce que c'est chouette un tremblement de terre, quand ça arrive quand y faut!

Écrit par : petard | 14/03/2011

@petard,bien vu ,en effet comme quoi un évènement chasse l'autre,remarquez pour Tripoli on allait pas faire de quêtes,ce qui pour le tremblement de terre n'a pas manqué,bizarre de chez bizarre comme dirait Tournesol Tryphon d'autant que son altesse Kadafi tellement ensensé,les critiques lui allant tellement bien doit à nouveau se demander ce qu'il pourrait faire pour obtenir le regard de tous les occidentaux,sont égo en prend un coup de vieux!

Écrit par : lovsmeralda | 14/03/2011

Pendant ce temps, le bâtiment autour de l'enceinte de confinement du réacteur 3 explose. Et de 2 !

http://www.youtube.com/watch?v=-vaiGoHDub8

La gravité de la situation laisse pantois. Imaginez : la région concernée par un nuage radioactif potentiel, c'est 42 mio de personnes. Impossible de les évacuer. C'est le moment de prier pour elles.

Écrit par : Richard Golay | 14/03/2011

"C'est le moment de prier pour elles."
Vous pouvez faire mieux, pour le peu qu'on connaît de vous : vous proposer comme volontaire pour aller arroser les barres d'uranium ?

Écrit par : Géo | 14/03/2011

«...c'est 42 mio de personnes. Impossible de les évacuer.»

Norvartis, Roche, Merck-Serono, allez au boulot, y'a du pèze à se faire !
Jeannot lapin aurait pu attendre un peu avant de vendre sa boîte...

Écrit par : petard | 14/03/2011

Cher Monsieur "J'y sais tout" comment allez vous et les vers aider le Japon concraitement? Depuis plus de 40 ans nous savons que le nucléaire peut être très dangereux. Des centaine de milliards ont été données aux Universités dans le monde entier. Le résultat, aucune solutions vivables et industrielles n'ont été trouvée ici ou ailleurs. Les cellules photovoltaiques, les moulins à vent, l'huile bio,la chaleur de la terre tout y a passé et rien pour assouvir les besoins croissants de nos industrie et de notre vie. Piètres résultats, tragique. A force de bricoller chacun dans son coins, nous n'avancons pas, bien au contraire nous recullons. Vous me rappelez les jeunes allemands qui en été, en route pour le sud avec leurs 2 CV et bus VW ont tous un autocollant jaune avec le soleil rouge "NEIN DANKE"! Malgré les verts nous ne sommes pas 1 mm plus avancé, bien au contraire. Qu'ont fait les verts ces dernière 40 ans? Avec votre discour nous ne serrons pas plus avancer dans un siècle, donc vous êtes inutiles. Nous avons besoins de solutions et pas de discours gauchisants

Écrit par : Assez | 15/03/2011

Probablement que dans le domaine de l'énergie, j'en sais un peu plus que "Monsieur Assez". Je peux en tout cas vous assurer que ces dernières années l'efficacité énergétique et les renouvelables ont fait d'énormes progrès dans de nombreux pays, et les VERTS, tout comme ces "jeunes allemands... avec leurs 2 CV et bus VW et un autocollant jaune avec le soleil rouge "NEIN DANKE" y ont fortement contribué.
Chaque année, la production de courant vert augmente en Allemagne de l'équivalent d'une centrale nucléaire. Le solaire supplémentaire installé en un jour équivaut à ce qu'on installe en Suisse en une année et cela en créant des centaines de milliers d'emplois. En Espagne la production d'éolien à passé de 0% à 16% de l'électricité consommée, avec des pointes dépassant le 50% quand le vent souffle... Et je pourrais multiplier les exemples.

Écrit par : Christian van Singer | 15/03/2011

Tellement facile de s'occuper de ce qui fait les choux gras de la presse en ce moment, pour en faire une "base de lancement" pour leur verte campagne d'automne.
Et si on rappelait à quel point Mme Leuthard était une lobbyiste active en tant que parlementaire pour le nucléaire.......

Ce qui me préoccupe moi c'est ce qui se passe ici chez nous, M. Van Singer!

Qu'est-ce que c'est que tous ces abattages d'arbres en ce moment en romandie?
Après la disparition des abeilles, a-t-on programmé avec la complicité des verts
la disparition des oiseaux de notre territoire??????

Remarquez plus besoin de s'occuper des centrales nucléaires, les hommes auront fait le boulot d'extermination avant les vapeurs toxiques!

Écrit par : Corélande | 16/03/2011

"Qu'est-ce que c'est que tous ces abattages d'arbres en ce moment en romandie?"
Ce n'est pas vraiment le sujet, mais pour ma part, je pense que c'est un très bon signe. Puisque vous êtes dans la région du Chablais, allez observer l'état de vieillissement de la forêt de la Glaivaz et demandez-vous ce qui va se passer quand toute cette forêt sera morte de sa belle mort...
Vous observerez aussi que les seuls secteurs où il y a de la repousse, c'est là où ont eu lieu des incendies ou - déjà...- des éboulements.
Sur le sujet lui-même, on ne peut dire que ce que j'ai déjà dit : Doris Leuthardt est une vraie bête politique et les autorités de presque tous les pays du monde ont suivi la même voie. Ne serait-ce que pour couper l'herbe sous les pieds des Verts...
PS. Que pensez-vous, CVS, de ce livre de Jérôme Stone (?), "la science prise en otage" et du fait qu'il trouve que les Verts devraient se battre pour les derniers modèles de réacteurs atomiques, 1000 fois plus sûrs selon lui ?

Écrit par : Géo | 16/03/2011

@Geo,merci de parler des arbres sujet sensible qui ameute surtout les gens pour sauver l'Amazonie tandis que dans notre dos, sont abattus,les nôtres par centaines comme ce fut le cas dans notre canton,mais sans en parler auparavant il va de soi et privant du coup de l'oxygène et d'ombre les personnes âgée sans voiture et qui par 40 degrés se retrouvent asphyxiée grâce au bitume mais désormais sans ombre,on parle pollution on fait tout pour l'entretenir,le béton déprime c'est connu et en Romandie un jour un enfant posera la question de savoir pourquoi y'a plus d'arbre chez nous?,les Verts mon chéri répondra la maman si elle vit encore,les Verts et humanitaires ont voulu sauver d'autres continents mais en oubliant la Suisse,décidément ce monde est un monde de ploucs excusez pour cette appelation donnée par de nombreux citoyens Suisses
bonne soirée à vous

Écrit par : lovsmeralda | 16/03/2011

et n'oublions pas qu'un gramme de Plutonium équivaut à une tonne de pétrole!c'est ce qui fait la force actuelle de la flotte des cargots de l'ex Union Soviétique qui peuvent sillonner durant plusieurs années sans devoir se soucier du plein de carburant!

Écrit par : lovsmeralda | 16/03/2011

lovsmeralda@ Je ne parle pas de ça, ou vous n'avez rien compris.

Écrit par : Géo | 16/03/2011

C'est justement ça le problème avec les verts, c'est qu'ils n'abordent jamais le sujet au bon moment.
La politique c'est de savoir anticiper, ce n'est pas de profiter de sujet médiatique pour faire de la propagande.

Il semblerait qu'il y ait que les femmes qui se rendent compte qu'avec tous ces arbres que l'on est en train de sacrifier, on va avoir du mal à respirer et passablement chaud.....! Avec une atmosphère de plus en plus "gazeuse" ça va être le top......vu l'ampleur des véhicules sur nos routes......!

Bravo les saboteurs de la Suisse et les tireurs à vue Europhiles.

J'espère que l'on vous demandera de rendre des comptes, un jour!

Écrit par : Corélande | 17/03/2011

Mme Leuthard défend très bien le nucléaire.

Elle a suspendu la procédure de consultation des cantons dont l'échéance initiale était en avril car elle sait fort bien que ces jours, les cantons rédigeraient des avis très défavorables.

Elle attend des jours meilleurs et, avec un peu de chance, que l'impact émotionnel de ce qui se passe actuellement au Japon s'estompe un peu, pour relancer la procédure.

Très fine, la Dame...

Écrit par : aloys | 17/03/2011

Madame Leuthard vient enfin d'admettre que le remplacement du nucléaire par des énergies renouvelables n'est plus "impossible", puisqu'elle qualifie désormais ce remplacement de "difficile".
C'est un petit pas pour l'humanité, mais un pas de géant pour cette conseillère de droite.

Plusieurs pays européens (Islande, Norvège, Danemark, Autriche, Espagne, Italie) se passent déjà du nucléaire pour leur production d'électricité, et même s'il dépendent encore du gaz et du charbon, la plupart diminuent chaque année cette dépendance en accroissant la part de production par des énergies renouvelables.

Ce remplacement est donc non seulement possible, mais facile s'il est le fruit d'une volonté politique accompagné d'une solide planification.

Nous verrons si les bonnes intentions de Mme Leuthard sont sincères. Ce qui est certain c'est que le rapport sur les circonstances des accidents multiples à Fukushima ne changeront rien aux problèmes fondamentaux qui sont liés au nucléaire. Cette technologie est intrinsèquement dangereuse.
Il suffit d'un imprévu ou d'une suite d'imprévus (erreurs humaines, pannes techniques, séismes de forte magnitude, tsunamis, mais sans doute aussi inondations, sabotages par des employés, actes terroristes, météorites de quelques kilos, et bien d'autres surprises encore) pour que le fonctionnement du réacteur devienne incontrôlable. Les conséquences d'un accident peuvent se révéler catastrophiques et de grande ampleur.

Ces risques inhérents au nucléaire devraient suffire à convaincre les politiciens doués de bon sens de s'en détourner.

Écrit par : Crazy Koala | 20/03/2011

Geo me demande ce que je pense de l'affirmation de Jérôme Stone, "que les Verts devraient se battre pour les derniers modèles de réacteurs atomiques, 1000 fois plus sûrs selon lui".
Certes les nouvelles centrales ne comportent plus certains défauts qu'ont les plus anciennes (par exemple des dispositifs réduisent les risques d'explosions d'hydrogène, comme on en a vu à Fukushima), mais leur complexité accrue introduit aussi de nouvelles sources d'erreurs et de défaillances. Le risque zéro n'existe pas. Vu que les conséquences d'un accident grave, toujours possible, seraient catastrophiques pour un petit pays densément peuplé comme la Suisse, nous n'avons pas d'océan à proximité où avec un peu de chance la radioactivité dégagée irait s'éparpiller; nous préférons donc nous engager pour plus d'efficacité énergétique, moins de gaspillages et pour le développement des énergies renouvelables. Je rappelle à tous les sceptiques qui pensent qu'il est impossible de se passer du nucléaire, - qu'en une heure la Terre reçoit du Soleil plus d'énergie qu'elle n'en consomme en une année, toutes sources d'énergie confondues, charbon, pétrole, gaz, charbon, uranium etc. - que seulement un pour mille de la Terre a une température inférieure à mille degré, la géothermie a donc aussi un bel avenir devant elle...

Écrit par : Christian van Singer | 21/03/2011

Les commentaires sont fermés.