10/09/2010

« Dreckiger Atomstrom » = courant nucléaire de m...

Le lobby nucléaire essaye de nous faire croire que le nucléaire est une énergie propre.
La réalité est tout autre. Un reportage du téléjournal suisse-allemand vient de le rappeler, le 8 septembre,
(à visionner sous : http://www.videoportal.sf.tv/video?id=545ce4ec-39ef-4171-... ).
Les centrales nucléaires suisses paraissent « propres-en-ordre »: peu bruyantes, ripolinées, ne dégageant que de la vapeur...
On savait déjà que la réalité est tout autre :

  • Les coeurs des centrales vieillissantes se fissurent et nous font courir des dangers inacceptables, même si des autorités à la botte du lobby nucléaire prétendent le contraire.
  • La radioactivité ne se voit pas, mais même en l'absence d'accident, les centrales en dégagent. Le nombre de cancers et de leucémies infantiles est deux fois plus élevé autour des centrales qu'ailleurs, une étude officielle réalisée autour de 21 centrales nucléaires allemandes l'a montré.
  • Si l'on considère toute la chaîne de l'uranium, de la mine au dépôt, les émissions de CO2 dues au kWh d'origine nucléaire sont loin d'être négligeables. Pour chaque kilo d'uranium on remue des tonnes de minerais avec des engins utilisant du diesel ou du courant produit par des centrales au charbon...

Le reportage  de la SF « Dreckiger Atomstrom » nous montre clairement que le courant nucléaire suisse n'est pas « propre ». Le combustible qui alimente nos centrales est composé d'U235 « recyclé » sur le site Russe de Mayak, un des plus contaminés, où les populations sont fortement affectées par la radioactivité. L'uranium au départ provient probablement des mines de Wismuth, qui ont fortement pollué toute une région à 100 km de Dresde en Allemagne.
Malheureusement le lobby nucléaire peut continuer à prélever des millions sur nos factures d'électricité pour cacher que le courant nucléaire est le plus « dreckig », le plus sale qu'on puisse imaginer.

Commentaires

Très bien, le nucléaire n'est pas la panacée. Ca, on le savait déjà. Mais encore ? Quelles solutions ? Et ne venez pas nous baratiner qu'avec du solaire ou de l'éolien on pourrait supprimer le nucléaire car, comme vous êtes d'aussi mauvaise foi que le lobby nucléaire quand vous parlez des énergies vertes, j'ai tout autant de mal à vous croire que ceux qui nous disent que le nucléaire est propre. Et de toute manière, vous savez que vos énergies vertes ne sont pas (encore ?) une solution à ce jour.

Donc, si on enlève le nucléaire, l'éolien et le solaire, que reste-t-il ? Les centrales à charbon ? Hum, hum. Je doute que ce soit ce que vous désirez.

en bref, vous n'avez aucune solution à opposer au nucléaire si ce n'est retourner une centaine d'années en arrière. Et là, je pense que vous trouverez peu de monde pour vous suivre, même les plus verts des verts.

Écrit par : Pascal D. | 10/09/2010

Merci Pascal. J'allais écrire sensiblement la même chose avant de vous lire. J'ose juste rajouter une question ou plutôt deux : Quelle est le bilan énergétiques de la production des cellules photovoltaïques que l'on veut nous imposer? Étant donné qu'elles sont produites en Chine ou en Allemagne en majorité, ça ne doit pas être joli joli. Et deuxième volet, les panneaux photovoltaïques ont une durée de vie de 25 ans. Comment les recycle-t-on après et surtout à quel coût énergétique? Avez-vous des réponses, scientifiques je précise, à ces questions légitimes Monsieur le Conseiller national?

Écrit par : Johnny Cash | 10/09/2010

Et dernière question, si le lobby nucléaire est si puissant qu'il tient le gouvernement sous sa botte et nous rançonne, comment peut-on expliquer qu'il faut environ une vingtaine d'années pour construire une centrale en Suisse alors qu'il faut quelques années chez nos voisins européens et quelques mois en Chine?! Je m'interrogeais...

Écrit par : Johnny Cash | 10/09/2010

Intéressantes questions posées par Jonny Cash et Pascal D. Voilà des réponses détaillées : 1) sur la durée nécessaire pour construire des centrales : même en Chine, pays peu démocratique on ne construit pas des centrales nucléaires en quelques mois. En Finlande et en France, où des réacteurs nucléaires de type EPR sont en construction les retards s'accumulent. La projet de construire une centrale nucléaire a été lancé au début des années 2000, de nombreux dysfonctionnements et anomalies concernant la sécurité ont retardé les travaux. La mise en service prévue initialement pour la mi 2009 est actuellement annoncée pour 2013... En France les retards s'accumulent aussi. En Suisse ce sont heureusement les citoyens qui auront le dernier mot. 2) Concernant le bilan énergétique des cellules photovoltaïque. les types les plus intéressants de cellules produisent en une année (3 au maximum suivant les régions où elles sont utilisées) l'énergie nécessaire à leur fabrication. ication n’est plus que de 1 à 3 ans selon les technologies et les régions. Même l’Agence internationale de l’énergie, plutôt conservatrice, estime dans un rapport récent que, d’ici à 40 ans, 22% de l’électricité mondiale sera produite par le solaire. Je vous invite à lire à ce sujet un article du temps qui cite M. Christophe Ballif, directeur du laboratoire 
de photovoltaïque, IMT, EPFL 
à Neuchâtel http://www.letemps.ch/Page/Uuid/c8d30e40-b3ad-11df-9899-6fc0c08b6a05/Fort_potentiel_du_photovoltaïque
3) Concernant les alternatives, de nombreuses études scientifiques montrent qu'en investissant les milliards nécessaires pour construire de nouvelles centrales nucléaires dans l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, on disposerait de deux fois plus d'énergie et l'on créerait des dizaines de milliers d'emplois de qualité en Suisse. Vous pouvez consulter ces études sur les sites : http://assets.wwf.ch/downloads/1860a_def_zusammenfassung_fr.pdf http://www.securiteenergetique.ch/
http://www.greenpeace.org/switzerland/fr/campagnes/energie/efficacite-energetique/
Mais sachez déjà qu'en remplaçant les 200'000 chauffages électriques directs qu'il y a en Suisse par des chauffages aux pellets ou par des pompes à chaleur, on pourrait renoncer à la production de nos 3 plus vieilles et dangereuses centrales nucléaires : Mühleberg, Beznau 1 et Beznau 2.
Je répondrai volontiers à toutes les questions que vous auriez après avoir lu ces études. Christian van Singer, Conseiller national, physicien - énergéticien.

Écrit par : Christian van Singer | 10/09/2010

Bonjour,

Effectivement, la voie de l'efficacité énergétique n'est que trop rarement prise en compte dans les discours du lobby nucléaire (ainsi que dans celui des détracteurs des personnes responsables qui entendent dire non au nucléaire une fois pour toute). Est-ce une volonté ou est-ce parce que ce point n'est tout simplement pas compris ? Le côté politique ne m'intéresse pas.

Evidemment qu'aucune éolienne ou panneau solaire ne sera capable de concurrencer la puissance d'une centrale nucléaire de taille raisonnable. Je suis aussi d'avis que le combat pour les énergies prétendues "vertes" est dépassé. Mieux vaut utiliser efficacement ce que nous avons déjà (barrages à turbines Kaplan, barrages-masse dans les Alpes sans nucléaire pour le repompage) que de fusiller le paysage avec des éoliennes qui apportent de réelles nuisances à la nature pour une puissance faible, ou pire, d'installer des capteurs solaires fabriqués en... Chine. Cela passe par des améliorations techniques majeures (chauffage, isolation, éclairage de ville efficace, etc..).

Et il y a plein d'autres domaines parfois insoupçonnés. J'ai par exemple développé un logiciel (relativement) simple qui permettrait, s'il était installé sur tous les ordinateurs (de type haute performance) du monde d'économiser l'équivalent énergétique - estimé - de 8 centrales nucléaires de grande taille (2GW) avec une perte de performance - computationnelle - maximale de 3% (avec la technologie CMOS de l'année 2008). Cette invention a fait l'objet de plusieurs publications (entre autre: Keller, Gruber, HPC@GreenIT ISBN 978-3-642-01788-9) et a été implémentée et testée avec succès sur plusieurs architectures.

Il faut penser "économie" et non "escalade". L'énergie (suffisante) est là, il s'agit de l'utiliser mieux. Le but n'est pas de remplacer les centrales nucléaires par des millions d'éoliennes ou de recouvrir chaque toit d'un panneau solaire photovoltaïque, mais de repenser la consommation.

Vincent Keller
Informaticien, École Polytechnique

Écrit par : Vincent Keller | 10/09/2010

Monsieur van Singer,

Il y a des "savants" qui sont meilleurs en physique nucléaire qu'en langue allemande!... "Dreckig" ne veut pas dire "m..." ou "merde" (pour ceux qui ont le courage d'appeler un chat, un chat), mais veut dire "sale", simplement!

Vous avez certainement raison de vous en prendre au nucléaire, mais avec vos traductions approximatives que vous n'avez même pas le courage d'assumer entièrement en utilisant le pointillé, vous perdez en crédibilité ce que vous gagnez en visibilité. Mais chacun sait que la visibilité est le but ultime de tout "bon" politicien!

Jean-Claude Bouille alias Père Siffleur

Écrit par : Peresiffleur | 11/09/2010

Cherchez mieux père siffleur et vous trouverez pour dreckig: boueux, crade, crasseux, crotté... Alors voilà, je continue à penser que traduire, dans ce cas, « Dreckiger Atomstrom » par "courant nucléaire de m..." est tout aussi valable que dire simplement "courant nucléaire sale..." Les bilingues jugeront.

Écrit par : Christian van Singer | 12/09/2010

l'exécutif vaudois joue au marchand d'illusions car il sait que faire des études, même supérieures, ne donne pas nécessairement droit à un permis.

Écrit par : tiffanys | 14/09/2010

le nucléaire propre c'est comme une guerre éclair,rien n'est propre si ce n'est une fois que tout a été éradiqué humains ou constructions,parcontre une question qui taraude bien des citoyens ,avez-vous remarqué certains jours ,pas souvent mais une ou deux fois voire trois par année,cette lueur jaune a vous faire baisser les stores,vous irradiant carrément la vue?nous sommes peu nombreux à l'avoir vu,dans le canton de vaud,fribourg,neuchatel,plusieurs personnes l'ont affirmé,j'ai d'abord cru à une illusion,mais non,cette lueur si violente obligeant à vivre presque dans l'obscurité dure un jour voire une demi journée et ensuite plus rien si ce n'est mais ceci est encore a vérifier des vents très violents,j'avais fait il y a deux ou trois ans,oui les années passent vite,un rapprochement entre cette lumière si vive,et les fuites signalées de la centrale nucléaire de Flamanville,puis j'ai laissé tombé mes observations occupées a d'autres problèmes,ce phènomène passager soit mais troublant quand même aurait -il été senti par d'autres personnes?piétons on est à même de ressentir plus être plus intensément des phénomèmes échappant aux autres,mais inquiétant tout de même,cette lumière vous empéchant carrément de regarder dehors,oui il se passe des choses pas toujours dénoncées de peur d'affoler qui sait mais quand on a vu le bolide traversé le ciel en novembre de l'année 2004 au-dessus de notre région ce météorite vu par des scientifiques italiens aussi,en suisse personne ne l'a vu,pourtant c'était magnifique ,mais on a vu ensuite le déchainement des tempêtes qui suivirent,donc on n'hallucine pas forcément,et là puisque je trouve votre blog,il doit bien y avoir quelqu'un qui doit pouvoir me renseigner,puisque vous parler nucléaire?je vous remercie

Écrit par : lovsmeralda | 14/09/2010

Les commentaires sont fermés.