11/02/2010

Non au pillage des rentes!

341d4c6e43.jpgLa formulation est anodine « acceptez-vous la modification du 19 décembre 2008 de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) (Taux de conversion minimal)?
Les assureurs privés, secondés par la plupart des parlementaires des partis qu'ils financent (UDC, Libéraux-radicaux et PDC) essaient, à coup de millions, de convaincre citoyennes et citoyens qu'il faut voter oui, vu le vieillissement de la population et les soubresauts des marchés financiers.
Ils oublient qu'en 2003 déjà, lors de la 1re révision de la LPP, le Parlement a décidé de réduire par étapes le taux de conversion de 7,2% à 6,8% jusqu’en 2014 pour répondre à l’augmentation de l’espérance de vie. Depuis, l’espérance de vie n’a presque pas évolué. L’adaptation de 2003 suffit encore amplement.
En réalité les assureurs privés, qui gèrent les caisses de pension de 3,5 millions de travailleurs, veulent garantir les profits versés à leurs actionnaires et les boni octroyés aux managers.
Zürich Financial, par exemple, se fixe pour objectif un rendement de 16% pour ses actionnaires, mais prétend qu'il n'est plus possible d’obtenir ne serait-ce qu’un rendement moyen de 4% sur le capital de vieillesse des assuré-es...
Chacun peut calculer la baisse de sa rente en cas de oui sur le site de « Bon à savoir »
http://www.bonasavoir.ch/perte_rente.php
Pour éviter la baisse de nos rentes, visant à garantir les profits des actionnaires et des managers des assureurs privés, votons NON à la baisse de 6,8 à 6,4 du Taux de conversion minimal de la LPP.
La prévoyance professionnelle n’est pas un self-service pour les assureurs privés, elle doit rester une assurance sociale!

Commentaires

C'est un fait parfaitement reconnu, que dans le monde où nous vivons, que ce soit en Europe ou dans les Amériques, de moins en moins de gens deviennent de plus en plus riches et de plus en plus de gens deviennent de plus en plus pauvres. Il est grand temps de rompre ce cercle vicieux et de rappeler nos soit-disant "dirigeants" à leurs responsabilités.

Écrit par : J.C. Simonin | 11/02/2010

Ce qui est ubuesque dans ce dossier, c'est l'acharnement de la droite (plutôt du côté des possédants) à vouloir spolier les détenteurs des fonds des caisses de pension. Au fait, les assureurs et les banquiers se défendent pour se garantir la «matière première» avec laquelle ils s'en mettent plein les fouilles (2% de rémunération pour des milliards obligés à être déposés chez eux, c'est sympa, non?). Les dindons c'est bien connus ce sont les épargnants et les assurés. S'ils confient encore leur argent aux banquiers et aux assureurs, c'est qu'ils n'ont pas tous la possibilité de se payer des coffres blindés de 50 cm d'épaisseur, même pour mettre leurs petites économies à l'abri. Car l'insécurité a du bon, elle a même permis la prolifération des cartes à puces en évitant par la même à la «fraîche» d'être trop dispersée dans les morlingues de ses propriétaires. L'insécurité liée aux braquages, cambriolages, etc., c'est un sacré coup gagnant pour les assureurs. N'ont-ils pas que des contrats en tout genre pour vous «couvrir», mais avec ces petites lignes derrière, totalement illisibles qui vous rendent cocus lors de la moindre tuile. Quand à la «fraîche» que vous auriez dissimulée sous un pot de fleur, n'en parlons pas, si on vous le fauche, c'est tcho Berthe!
Encore une chose, les fameux intérêts versés par les banquiers, quelle plaisanterie ! J'avais 40000 francs sur un compte courant durant une année, résultat des courses: quelque 11 francs d'intérêts, moins 33% d'impôt anticipé, ça m'a fait quelque chose comme 8 Francs 10 ! Salopards!
Si j'avais eu 40000 francs dans le rouge, ça m'aurait au minimum coûté 3200 balles.
Et après on devrait les soutenir ces gens-là.

Écrit par : Polo | 12/02/2010

J'ai été censuré. Pourquoi?

Écrit par : Géo | 12/02/2010

Bonjour Géo, Si je me souviens bien du message que vous avez essayé deux fois de passer dans ce blog, il ne concernait pas la modification du 19 décembre 2008 de la loi fédérale sur la prévoyance professionnelle vieillesse, survivants et invalidité (LPP) (Taux de conversion minimal).
Vous pouvez être favorable ou opposé à ce "pillage des rentes" et vous exprimer librement sur ce blog, mais svp me mélangeons pas tous les problèmes...

Écrit par : Christian van Singer | 12/02/2010

Les commentaires sont fermés.