24/03/2009

La face cachée du nucléaire

Alpiq (société électrique née de la fusion d'EOS et d'ATEL) a déposé en 2008 une demande de construction pour une nouvelle centrale nucléaire à Gösgen. Si elle maintient ce projet, alors que plusieurs actionnaires importants (Genève, Lausanne...) s'y opposent, et si le peuple l'accepte, elle collaborera probablement avec EDF, un autre de ses actionnaires principaux, pour construire et exploiter cette centrale.
Va-t-elle l'alimenter avec de l'Uranium extrait par les Français au Niger?

Sachez que l'exploitation des mines y est une catastrophe sanitaire, environnementale et pour les droits des peuples:
Le suivi sanitaire des salariés y est nettement insuffisant, les terres des Touaregs y sont polluées, l'eau contaminée, la nappe phréatique proche de la surface asséchée, tuant toute végétation, des dépôts d'extraction radioactifs y sont abandonnés sans confinement, et, cerise sur le gâteau, des tonnes de CO2 sont émises par les machines d'extraction... http://fr.wikipedia.org/wiki/Arlit
Alpiq continuera-t-elle à prétendre que le nucléaire est une énergie propre?

Commentaires

P.s. C'est l'annonce de la la visite de Sarcosy vendredi au Niger, en compagnie d’Anne Lauvergeon, patronne d’Areva, pour participer à une réunion de la section locale de "l’Initiative pour la transparence des industries extractives" qui a inspiré ce billet. Si vous vous intéressez au sujet, vous pouvez lire un rapport sur http://www.criirad.org/ , Mines d'uranium au Niger, en savoir plus.

Écrit par : Christian van Singer | 25/03/2009

Vous devriez vous battre contre les pets des vaches ! ça, c'est au moins écolo ! Le nucléaire est indispensable et très propre. L'accident de Tchernobil ? Logique car cette centrale était au mains des gauchistes dont vous faites partie !

Écrit par : Octave Vairgebel | 25/03/2009

Joli Octave ! Qu'elle continuité à te rendre ridicule !

Écrit par : Djinius | 25/03/2009

Hjinius, tu montre enfin ton vrai visage, un vulgaire gauchiste ! D'ici à ce que tu défendes Staline, Marx (pas Groucho), Jaruselsky, Brejnev, Pol Pot, Castro et tous les autres voyous de la planète, il y a peu ! Pauvre andouille !

Écrit par : Octave Vairgebel | 25/03/2009

L'embêtant c'est que pour remplacer, en tout cas partiellement, le nucléaire, il faudrait promouvoir en premier les énergies les plus rentables. On est loin du compte et les anti-nucléaires sont les premiers à applaudir pour des parcs photovoltaïques au rendements minables et aux coûts exorbitants. Donc si l'on veut avancer, ici en Suisse, c'est en tout premier avec la construction de mini-centrales hydrauliques (y compris turbinage de l'eau potable) et du solaire thermique. Sur ce dernier on pense au continuel ensoleillement de cet hiver dans les stations de montagne. On devrait même revoir le concept du toit qui serait entièrement capteur de chaleur. Les économies en électricité seraient considérables en reexaminant les niveaux de la basse tension du consommateur.
Sur ce dernier point précis on a fait exactement le contraire en s'alignant sur les normes européennes http://www.ader.ch/energieaufutur/efficacite/basse.php

Écrit par : Christian Favre | 25/03/2009

Octave Vairgebel Vous dites des vérités qui dérangent. Pour cela je vous adore! mdr

Écrit par : Patoucha | 29/03/2009

Vos écrits indiquent une totale méconnaissance de la question de l'uranium et de celui du Niger en particulier. Vous ne colportez que des ragots alors que vous n'avez sans doute même pas été vérifier sur place. Ces ragots proviennent pour partie d'un ou de plusieurs employés d'Areva licenciés pour mauvais travail et qui ont ensuite été récupéreés par le CRIIRAD, organisme prétendument indépendant, mais en réalité stipendié et soutenu en douce par Greenpeace dont on sait par ailleurs qu'elle est l'organisation N°1 des antinucléaires. Ce qu'on sait moins est que Greenpeace est plus qu'opaque notamment dans ses finances et qu'elle est très vraisemblablement soutenue financièrement par les les sociétés et pays producteurs de pétrole qui veulent ainsi, mais en sous-main, détruire un concurrent très gênant. Avant 1990 elle était financée par l'URSS ou ses satellites afin d'affaiblir par l'intérieur les pays occidentaux. D'ailleurs la plupart de ses fondateurs l'ont quittée et même certains d'entre eux, comprenant enfin qu'on les avait menés en bateau, sont devenus pro-nucléaires. Il n'y a pas à s'étonner de cette situation car chez les anti-nucléaires, insinuations, désinformation, provocation, diffamation et mauvaise foi sont la règle. Dans le cas du Niger, vous devriez savoir qu'avant le début des mines il n'y avait rien dans cette région désertique du Niger et que tout, y compris l'eau, a été mis en place par les exploitants miniers qui, notamment, fournissent des revenus à des dizaines de milliers de gens et gèrent les hôpitaux inexistants avant. Je vous renvoie pour cela à votre ami Dumatheray, rédacteur à 24H avec qui j'ai entretenu une correspondance à ce sujet durant l'été 2008. Mes arguments prennent plusieurs pages et ne peuvent trouver place ici.
C. Bauchau

Écrit par : C. Bauchau | 07/04/2009

Lorsque des spécialistes en minéraux donnent leur avis sur des problèmes qui ont des implications plus étendues ça donne parfois des énormités:
C'est le cas de M. Bauchau:
Il prétend que le désert est "désert" en oubliant les nomades qui y vivent, la faune et la flore.
Il oublie aussi qu'en puisant de plus en plus profondément dans le sous-sol l'eau nécessaire pour exploiter l'uranium, on tue toute végétation sur de grandes surfaces, les racines ne pouvant pas descendre aussi profondément.
Il ignore la radioactivité disséminée à partir des terrils et des métaux irradiés, récupérés par les habitants...
Il oublie que la centrale au charbon qui fournit l'électricité et tous les engins et camions nécessaires à l'exploitation de la mine émettent des quantités considérables de CO2
Il essaye de discréditer Greenpeace, prétendant qu'elle est financée par l'URSS, voire par les compagnies pétrolières, alors que ce sont des milliers de membres, ayant d'autres idéaux que M. Bauchau, qui permettent son fonctionnement.
Ne pouvant nier les méfaits sociaux et écologiques de ces mines d'uranium, il insulte et essaye de discréditer ceux qui les font connaître.
Eculé comme procédé. Non?

Écrit par : Christian van Singer | 07/04/2009

Ce qui ennuie M. Van Singer c'est que le nucléaire fonctionne à merveille, que sans ces centrales, nous manquerions d'électricité et ce n'est pas avec les éoliennes que nous serons sauvés ! Lorsque l'on sait qu'en Bretagne, sur une ribanbelle d'éoliennes, la seule qui fonctionne est entrainée par l'électricité fournie pas EDF nous constatons que l'on se fout des citoyens !

Écrit par : Octave Vairgebel | 08/04/2009

Les affirmation de M. Vairgebel sont fantaisistes.
Demandez aux parents des centaines de milliers de victimes de Tchernobyl et de Three Mile Island, aux personnes atteintes de leucémie ou de cancer car elles habitent dans un rayon de 50 km autour des centrales (Une étude allemande, menée entre 2003 et 2007 pour le compte de l’Office fédéral de protection radiologique (BfS) a montré qu'elles courent un risque deux fois plus élevé que normalement) si les centrales nucléaires "fonctionnent à merveille".
De nombreux pays se passent sans problèmes du nucléaire qui contribue pour moins de 2,5% à l'approvisionnement énergétique mondial. Quant à l'éolien, sa croissance dans le monde est 10 fois plus forte que celle tant annoncée du nucléaire, et il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'en Bretagne pour admirer des éoliennes qui produisent de l'électricité, Collonges est moins loin...

Écrit par : Christian van Singer | 08/04/2009

Le monde est déjà assez pollué comme cela sans encore rajouter la pollution nucléaire. Merci.

Écrit par : Leo | 08/04/2009

"De nombreux pays se passent sans problèmes du nucléaire qui contribue pour moins de 2,5% à l'approvisionnement énergétique mondial."

Et c'est la France est son parc nucléaire qui fourni en électricité tout les pays d'Europe que se sont passé du nucléaire.

"Demandez aux parents des centaines de milliers de victimes de Tchernobyl et de Three Mile Island,"

Dans le cas de Three Mile Island,il n'y a pas eu de pollution nucléaire dûe aux enceintes de confinement que disposes toutes les centrales occidentales,ce que n'avait pas celle de Tchernoyle.

"(Une étude allemande, menée entre 2003 et 2007 pour le compte de l’Office fédéral de protection radiologique (BfS) a montré qu'elles courent un risque deux fois plus élevé que normalement) si les centrales nucléaires "fonctionnent à merveille"."

Ces études n'engagent que eux.En France ou en Suisse il n'en est rien sur ce genre de risques .Généralement les taux de radioactivité autour des centrales sont généralement dans les normes,et souvant inferieur que celle enregistrer dans le granite,matériaux frèquament utilisé sur les trottoires et la construction dans bâtiments.

"Il prétend que le désert est "désert" en oubliant les nomades qui y vivent, la faune et la flore.
Il oublie aussi qu'en puisant de plus en plus profondément dans le sous-sol l'eau nécessaire pour exploiter l'uranium, on tue toute végétation sur de grandes surfaces, les racines ne pouvant pas descendre aussi profondément.
Il ignore la radioactivité disséminée à partir des terrils et des métaux irradiés, récupérés par les habitants..."

On dirait que ce bilan écologique vous arrange.Ce n'est pas notre industrie nucléaire qui en est la cause,mais les politiques des pays producteurs peu souciant de la santé de leurs concitoyens.Les Greenpeace et consort ferait mieux de se soucier de ces derniers.Car même si l'occident se passe de l'atome,ce ne sera pas le cas de Chinois qui eux se foutent royalement de la sécurité de tout le monde,même chez les Chinois.

D.J

Écrit par : D.J | 08/04/2009

Les faits n'en déplaise aux pronucléaires, sont têtus:
1) La France en hiver, s'il fait froid, n'exporte plus, mais doit importer du courant allemand (produit par des centrales fossiles et des éoliennes) et espagnol (produit par des éoliennes...) en effet la France a tellement favorisé le chauffage électrique que à chaque baisse de la température d'un degré il faudrait enclencher deux centrales nucléaires supplémentaires pour répondre à l'augmentation de la demande. Seulement les centrales nucléaires fournissent de l'énergie "de ruban" 11 mois par an, et ne sont pas prévues pour répondre à des pointes de consommation.
2) Plusieurs campagnes de mesures et études ont démontré la pollution radioactive suite à
l'accident deThree Mile Island aux USA.
3) Concernant l'augmentation des cancers et leucémies autour des centrales nucléaires "En France ou en Suisse il n'en serait rien sur ce genre de risques"? En Suisse une étude est actuellement en cours. En France, une augmentation a déjà été prouvée autour de la Hague, mais les Français, qui ont réussi à affirmer que le nuage radioactif de Tchernobyl s'était arrêté à leurs frontières, sauront "montrer" que la radioactivité "normalement" dégagée par les centrales nucléaires est inoffensive, comme le prétend DJ.
4) La Chine développe actuellement beaucoup plus les renouvelables et l'efficacité énergétique, que le nucléaire. Mais c'est peu connu, les renouvelables n'ayant pas des propagandistes aussi efficace que les barons de l'atome et un aussi bon commis-voyageur que Sarcosy.

Écrit par : Christian van Singer | 08/04/2009

"Mais c'est peu connu, les renouvelables n'ayant pas des propagandistes aussi efficace que les barons de l'atome "

Apparement pas.Avec les éoliennes qui poussent comme des champignons et qui énervent tout le monde,grâce à la propagande écolo.

D.J

Écrit par : D.J | 08/04/2009

Dans le voyage que le Pdt Français a fait au niger, se trouvait aussi le patron de
la socièté COTECNA, Mon André Pruniaux, cette socièté basée à geneve, fondée à la fin des année quatrevingt, est spécialisée dans la certification I.S.O. des mines
d'uranium et quelques autres minerais rares. Actuellement A.P. est aussi au Kasakstan, de formation, ingénieur chimiste, il a travaillé au début de sa carrière en Algerie à Raiganne, puis à Mururroa à la "confection" des bombinette
atomique.Ce personnage fait l'objet d'une protection rapprochée permanente des
services de la D.G.R.I. ex D.S.T.

Écrit par : Faucigny Delatour | 07/10/2009

Les commentaires sont fermés.